Association de golf de la vallée de l'Outaouais

Temple de renommée

Diane Dolan

 

Intronisée : 2021

Catégorie : Golfeur (Amateur)

 

Née : 1955

Lieu : Montréal (Québec)

 

Affiliation(s) :

Tecumseh, Kingsway Park, Casselview, Hylands

 

Championnats canadiens :

2017 — Championne super séniore amateur canadienne

 

Championnats provinciaux :

1971 — Championne juvénile aux Jeux du Québec

1974 — Filles juniors du Québec

1974 — Équipe junior du Québec

1982 — Père (Richard) & Fille du Québec

2010, 2011, 2015 — Suzanne Beauregard (Québec)

2015 — Coupe féminine du Québec

Membre quatre fois de l’équipe séniore du Québec

Participante trois fois aux championnats d’équipe de partie par trous Ada Mackenzie (Ontario)

 

Championnats locaux :

1979, 1990, 2013, 2015 — City & District féminin de l’OVGA

2007, 2012, 2013, 2016 — Femmes séniores de l’OVGA

2003 — Ottawa Citizen

2002, 2003, 2004, 2012, 2014, 2016, 2017, 2019 — Tournoi féminin quatre balles — meilleure balle de l’OVGA

2013, 2020 — Tournoi des championnes du club de l’OVGA — Division féminine séniore

2013 Championnat mixte de l’OVGA avec Joe Gamble

 

Prix :

2014 — Athlète de l’année, âgée de 50 ans et plus — Loisir Sport Outaouais

2017 — Prix de Sports Ottawa - Golf

Prix Esprit sportif sénior du Québec Nancy Walker (quatre fois)

Photo : Joe McLean, Flagstick Golf Magazine 2020

e

Diane Dolan participe toujours activement aux événements et championnats de l’OVGA, Golf Québec et Golf Canada en 2021. 

 

Diane a d’abord connu le golf à 12 ans lorsqu’elle a servi de cadet pour son père Richard au Club de golf Tecumseh. « Après plusieurs tours comme cadet, j’ai déclaré à mon père que je ne voulais plus être cadet. Je voulais jouer, » Diane a dit en réfléchissant à ce jour-là avec son père. « Il m’a donné une balle et un bâton de golf et j’ai terminé la ronde avec lui en jouant dans l’herbe longue pour les six trous qui restaient. » Elle ne se souvient pas de son score, mais elle se souvient bien de le lien profond qu’elle avait formé avec son père. Dès l’âge de 16 ans, Diane avait assez travaillé son jeu pour atteindre un handicap de 6 et avait trouvé le moyen de ne pas se fâcher lorsqu’elle faisait un mauvais coup. « J’ai appris à oublier les mauvais coups et de ne penser qu’aux prochains coups, » dit-elle.

 

Sa première victoire importante a eu lieu en 1974 lorsqu’elle a remporté le championnat junior provincial pour filles au Québec. En plus de ses championnats du club au Tecumseh, au Kingsway Park et au Hylands, Diane aussi gagné quatre fois le tournoi City & District de l’OVGA, quatre fois le championnat sénior de l’OVGA et le championnat quatre-balles huit fois. Elle a gagné deux fois le tournoi des championnes du club deux fois comme séniore. Elle est la plus fière de sa victoire au championnat super sénior féminin amateur canadien.

 

Diane remercie plusieurs pour son développement au cours des années. Sa mère Dolores et son père Richard ont toujours appuyé ses aventures de la vie et du sport. Sa sœur Carole a aussi joué, mais trouvait le jeu un peu trop frustrant ; mais son frère Yvan est un professionnel du golf. Sa fille Aida ne joue pas au golf, mais a aidé Diane à garder son équilibre et le jeu dans une perspective saine. Diane parle en bien le professionnel Marc Peterson de la PGA d’Ottawa à l’Ottawa Athletic Club. Le professionnel en titre au Hylands Rob Lindsay était très « généreux avec son temps » et l’a aidé avec son élan. « Son approche athlétique à l’élan et son approche très positive et imagée m’ont vraiment beaucoup appris », dit-elle. Lorsque nous lui avons demandé quel est son objectif pour l’avenir, elle a répondu « l’amélioration de mes habiletés de jeu. »

 

Des renseignements sur Diane Dolan proviennent du numéro hiver 2013 de Flagstick Golf Magazine