Contrôle équitable des coups


1. Le jeu de golf est basé sur l’hypothèse qu’un golfeur joue le mieux qu’il le peut. Dans le Système de handicap de la RCGA, le joueur est tenu d’inscrire un pointage pour un trou qu’il n’a pas fini de jouer, qu’il n’a pas joué du tout ou qu’il n’a pas joué en fonction des Règles du golf. Ce joueur doit ajuster son pointage chaque fois qu’il dépasse le nombre de coups alloués en fonction du tableau du Contrôle équitable des coups.

 

Pointage à inscrire

Si 13 trous ou plus ont été joués en respectant les Règles du golf, un joueur doit inscrire un pointage pour 18 trous. S’il a joué entre 7 et 12 trous, il devra plutôt inscrire un pointage pour 9 trous. Les pointages à inscrire pour les trous non joués devraient être calculés en fonction de la normale de chaque trou à laquelle le joueur ajoutera le nombre de coups appropriés selon son facteur de handicap.

 

Handicap
1. Calculer un « facteur de handicap » - 96 % des 10 meilleures rondes parmi les 20 derniers différentiels inscrits, c’est-à-dire ((le pointage moins l’évaluation du parcours) multiplié par 113) et divisé par l’évaluation Slope. Le résultat obtenu ne SERA PAS arrondi au dixième le plus près.

 

2. Calculer un « handicap de parcours » - ((Le facteur de handicap multiplié par l’évaluation Slope) divisé par 113). Le résultat obtenu sera ensuite arrondi (c’est-à-dire qu’une décimale de ,5 ou plus sera arrondie à la hausse). Cette procédure est habituellement traitée à l’aide d’un ordinateur ou avec une table de handicaps.

Ainsi, un joueur n’a qu’un seul facteur de handicap basé sur ses performances à son club d’attache et celui-ci peut être utilisé sur un autre parcours en y appliquant la table de handicap pour déterminer le handicap spécifique qu’il devra utiliser pour jouer sur ce nouveau parcours.

Sponsoring Partners
Partner Associations
GOM_LOGO.jpg

© 2019 Ottawa Valley Golf Association